STRUCTURER SON RECIT

image fiche

Par Maud G.

 

Globalement, la manière de structurer un récit change peu d'un genre littéraire à l'autre, aussi s'enchaineront :

  • une phase d'introduction et de présentation de l'univers
  • une phase d'appropriation de l'univers avec

 

LA PHASE D'INTRODUCTION ET DE PRÉSENTATION DE L'UNIVERS

Cette phase se concentre sur les toutes premières pages, ce qui fait que celles-ci sont parmi les plus importantes car elles vont permettre au lecteur de bâtir une première vision de l'ensemble de l'histoire. Ces premières pages se doivent donc de mettre en place :

Le type de narration :

C'est à dire le statut du narrateur qui peut être personnage ou anonyme et son point de vue.

L'univers :

Il peut être ancré dans le réel ou non

L'époque :

Si celle-ci est plutôt passée, présente ou futuriste, et si elle peut-être assimilée ou non à une époque "connue".

L'ambiance :

On prendra comme ambiance de départ celle qui prédomine dans cet univers au moment où commence le récit (climat de tension, de paix...)

La base même de l'histoire :

Le lecteur doit pouvoir dés le départ se projeter dans le récit.

Les personnages :

Si les personnages principaux sont évidemment indissociables de l'histoire, ceux-ci ne sont pas obligés d'apparaitre tout de suite en début de récit. En effet, les premières pages peuvent parfaitement amener à la découverte de l'univers et/ou du "héros" par un personnage lambda, ou présenter le contexte les éléments important précédant sa naissance, etc.

 

LA PHASE D'APPROPRIATION DE L'UNIVERS

Cette phase va s'étendre sur toute l'histoire à partir du moment où la base de celle-ci aura été mise en place. Durant cette phase, l'univers et les personnages vont être développés, vont évoluer, interagir entre eux etc. tout au long du récit en fonction de l'élément perturbateur qui va définir la ligne à suivre jusqu'à la fin et en fonction de l'intrigue. Enfin, le dénouement marquera la fin de l'intrigue et donc constituera la scène finale.

L'ÉLÉMENT PERTURBATEUR :

Il est indispensable au bon déroulement de l'histoire si bien que le dévoiler trop tôt détruira entièrement l'intrigue à venir qui aura été rapidement anticipée par le lecteur. L’élément perturbateur doit provoquer une réaction auprès du lecteur ; en effet, son rôle principale étant d'amorcer le déroulement du récit, mieux il "surprend" le lecteur, plus l'histoire sera stimulante.

Remarque :

Dans le roman en plusieurs tomes, on comptera normalement un élément perturbateur principal pour le tome puis pour ceux qui suivront on parlera d'élément perturbateur secondaire, mais ces derniers seront toujours situé sur une même ligne directive et devront suivre une continuité pour atteindre une même finalité.

L'INTRIGUE :

C'est elle qui va mettre en place l'action en faisant intervenir des situations, des évènements et des obstacles venant l'entraver. Il est important de comprendre que l'intrigue se met en place à partir du moment où l'élément perturbateur est intervenu et donc qu'il est important de ne surtout pas la dévoiler trop tôt ou trop tard, le premier cas amoindrissant l'effet de suspens et le second risquant d'endormir le récit.

Attention :

S'il est important de ne pas dévoiler l'intrigue trop tôt, cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas poser tous les éléments nécessaire pour bien la préparer : bien au contraire !

LE DÉNOUEMENT :

Pour faire simple, le dénouement correspond à la fin, donc la fin de l'intrigue. Généralement, il va s'agir d'une grande scène finale qui regroupera une ou plusieurs actions déterminantes et de sa/leur conclusion que l'on appelle la chute.

Cette partie est évidemment très importante, car une fin bâclée ou expéditive est une fin décevante pour le lecteur et peut en quelques pages faire entièrement basculer l'impression que l'on avait du livre.

De la même manière que l’élément perturbateur, il pourra y avoir des dénouements secondaires à travers les différents tomes, mais attention, car au fil de ceux-ci, chaque fin se devra d'être meilleures que celle du tome précédent, le dénouement du tome final étant le principale est donc au-dessus de tous les autres.

En fait, il faut considérer le dénouement comme l’apothéose de l'histoire !

 

ImprimerE-mail