RYTHME & DYNAMIQUE

LA MUSICALITÉ D'UN TEXTE

image fiche

Par Maud G.

 

Le rythme et la dynamique sont deux critères très importants d'un texte. Ce sont eux qui permettront d'appuyer le style, de donner du vivant et de la "musicalité" au texte. Si ces éléments sont négligés, le texte en sera obligatoirement affecté et c'est ainsi qu'un récit, même très bien écrit, peut devenir un véritable supplice.

 

LE RYTHME

Le rythme est l'impact que l'on donne ou non à une scène et la manière dont on "rythmes" le mouvement. Il passe par plusieurs éléments.

LES VARIATIONS DE LONGUEURS DE PHRASES :

Les longueurs des phrases et l'enchainement de phrases longues ou courte est le point plus important du rythme. Les variations de longueurs permettent de donner plus ou moins d'impact au texte, mais surtout de s'accorder au rythme de l'action.
On utilise deux grands types de phrases pour chaque type d'action.

ACTION RAPIDE :

La phrase courte :

Aussi appelée phrase à impact, c'est une phrase à la structure simple (sujet + verbe avec ou sans complément).

« Les corps s'écroulèrent. »

La phrase longue :

Elle se compose d'une petite succession d'actions ou décompose les différents mouvements d'une action.
La structure de la phrase reste relativement simple sans complément superflu et est comme une succession de phrases courtes reliées les une à la suite des autres. Elle s'appuie principalement sur les verbes d'actions.

« Dégainant soudain son épée, elle s'élança dans la foule hurlante, tergiversa entre les combattants, évita les lames qui tournoyaient sur son passage, tourna brutalement dans la première ruelle sombre et tomba nez à nez avec son ennemi. »

ACTION LENTE :

La phrase courte :

aussi appelée phrase de pause, c'est une phrase à la structure simple (sujet + verbe avec ou sans complément).

« Le paysage était enchanteur. »

La phrase longue :

contrairement à la phrase longue de l'action rapide qui insiste sur les verbes d'actions, celle de l'action lente insiste surtout sur les adjectifs, les compléments etc. La structure de la phrase peut se permettre d'être sophistiquée.

« Les frondaisons des arbres, joyaux aux reflets orangés miroitant sous les derniers rayons du soleil, se balançaient, inlassablement, dans la complainte langoureuse du vent d'automne. »

LES PONCTUATIONS & LES SONORITÉS :

Les ponctuations et les sonorités jouent un rôle pour appuyer des sentiments ou l'impact d'une phrase, mais aussi pour insister sur l'ambiance et la musicalité. Pour souligner de la violence, la colère, des bruits particuliers etc. on utilisera surtout une ponctuation "stricte" avec des points et points d'exclamation, et on jouera surtout avec des assonances et des allitérations "durs" (v/p/t/r/c/k/a...)

« Dans les 3 jours, voilà le tac-tac-tac
Des mitraillettes qui reviennent à l'attaque »

Serge Gainsbourg, Bonnie and Clyde

Pour souligner de la quiétude/paix/silence etc. on utilisera une ponctuation "coulante" avec des virgules, les trois points, des points, et on jouera surtout avec des allitérations "lentes ou sifflantes"(l/s/m/ch...) et des assonances douces et sonnantes (i/o/é/u...)

« Une nuit sans sommeil, sans nuage et sans lune, Sur le sable noirci au sommet d'une dune, Sous l'espace assoupi, bercé par le silence, Quelques grains de poussière en essaim ensemencent L'océan et poinçonnent le ciel où s'inspirent Les Parques dont les sombres desseins réverbèrent L'infini. »

Ipzo l'aniMot, L'astrolâtre

 

LA DYNAMIQUE

La dynamique est la façon dont on donne du vivant à une scène qu'elle soit en mouvement ou non.

LE CHOIX DES MOTS :

Les mots utilisés sont très importants et n'auront pas le même sens selon l'impact à produire. L'emploi d'un synonyme peut donner soit plus d'insistance à la scène soit plus de transparence, ne produisant pas la même ambiance. De la même manière, varier les registres de langues (familier, courant, soutenu) à travers le vocabulaire peu faire la différence sur certaines scènes.

LES VARIATIONS DE CONSTRUCTIONS DE PHRASES

L'un des problèmes récurrents au manque de dynamique d'un texte est la redondance des structures de phrases et des tics d'écriture des auteurs qui ont parfois tendance à toujours se cantonner sur un même schéma. Varier les constructions de phrases est primordial pour donner de la matière au texte.

L'ENCHAINEMENT DES IDÉES

L'enchainement des idées doit sans cesse donner une impression de mouvement, au contraire marquer une pause, en fonction de l'importance que l'on veut donner à ces idées et de l'impact qu'elles doivent avoir sur le lecteur et l"histoire. Aussi, en fonction de si les idées sont les unes à la suite des autres ou entrecoupées par d'autres idées plus secondaires, on aura une idée de mouvement fluide ou au contraire saccadé. Cette composante est plutôt importante pour appuyer des sentiments, comme la quiétude ou encore la tension.

LA RÉDACTION D'UNE SCÈNE

La manière dont est décrit un élément ou comment est écrite une scène permet d'insister ou non sur des images. Ses images sont importantes pour cadrer une situation, une ambiance, un environnement ou des idées plus abstraites. Elle est indissociable du choix des mots et à l'enchainement des éléments.
Comparons une même scène écrite différemment :

« J'avais peur. Je ne voyais plus rien dans le noir, mais j'entendais des bruits étranges qui semblaient venir vers moi. »

« Je restais figé par la peur. Me rendant aveugle, le noir avait pris possession des lieux qui m'entouraient pour me laisser à la merci de ces craquements terrifiants qui semblaient déjà se rapprocher. »

Dans le premier cas, la dynamique manque de profondeur. Les phrases courtes, percutante sont mal adapté à ce genre de situation, aussi la scène nous apparait assez expéditive et reste finalement figée et floue, ce qui empêche d'installer convenablement la tension de la scène.
Dans le deuxième cas, la dynamique est fluide et simultanée à l'action. Le choix d'une phrase plus longue permet de poser l’atmosphère. L'ambiance est présente dès le premiers mot et est entretenue suffisamment pour mieux poser la scène.

 

ImprimerE-mail