LA PÂTISSIÈRE DE LONG ISLAND

 

Sylvia Lott

 

livre

Le silence s'est fait d'un coup, on n'entendait que le cliquetis des fourchettes à gâteau et des cuillères à dessert, le bruit de la mer, le cri des mouettes... et les premières exclamations de ravissement.

 

Contemporain    Récit de vie

Adolescent    Adulte

 

   1932. Pour l'empêcher de fréquenter l'homme qu'elle aime, le père de Marie décide de l'envoyer chez ses frères. Elle débarque à New-York avec deux secrets dans ses bagages : son cœur brisé et la recette ancestrale d'un savoureux gâteau au fromage blanc.

   2002. Rona, sa petite-nièce en plein revers professionnel et sentimental, vient lui rendre visite. Marie lui raconte son histoire et lui confie à son tour la recette du cheesecake...

Critique par Morgane R.

 

    J'ai croisé plusieurs fois des critiques de ce livre sur les réseaux sociaux et rien que le titre lui-même me donnait très envie de le lire. Aussi quand Histoires de Romans et les éditions J'ai Lu m'ont proposé de me faire mon propre avis, je n'ai pas pu résister à la découverte de cette merveilleuse histoire.

    Dans ce roman à deux voix, le lecteur est transporté à travers le temps - entre les années 30 et le début des années 2000 -, et l'espace, de la Frise Orientale, à l'Allemagne et New-York. On plonge ainsi dans la vie de deux femmes que plusieurs générations séparent, mais qui ne sont pas si différentes que ça. Les deux récits s’enchaînent et s'entrecroisent de manière très fluide. L'histoire de Rona est racontée à la première personne du singulier et est entrecoupée de flashbacks à travers lesquels nous découvrons la vie de Marie, plusieurs années auparavant, racontée à la troisième personne. Le lecteur a l'impression d'être à la fois acteur, comme s'il vivait réellement aux côtés de Marie et de Rona, et spectateur, comme si l'histoire lui était transmise de manière orale, comme le fait Marie pour Rona dans le roman. Grâce à une écriture fluide, élégante et dynamique, l'auteur nous plonge dans son univers dès les premières lignes. Les descriptions et les détails nous permettent parfaitement de visualiser chaque scène comme si nous y étions et de ressentir l'ambiance du livre, sans pour autant qu'il y ait de longueur.

    L'intrigue du livre est bien menée et originale : on ne retrouve presque pas de cliché, et si l'on croise un tout petit peu de romance, ce n'est clairement pas le point central de l'histoire. Les personnages sont très bien travaillés et leur évolution est vraiment intéressante : au début de l'aventure, Marie est une jeune femme de dix-neuf ans, un peu naïve, qui ne connaît pas grand-chose à la vie. Elle débarque chez ses frères à New-York, cette ville bien loin et bien différente de sa campagne allemande natale. Mais au fil des années, Marie apprend, évolue et avance dans sa quête identitaire pour enfin devenir la femme forte et épanouie qu'elle aspire être. Il en va de même pour Rona, quarante ans, petite-nièce de Marie, qui arrive à New-York pour célébrer les quatre-vingt-dix ans de cette dernière. Rona est désillusionnée et ne sait plus très bien où elle en est. Sa rencontre avec sa grand-tante, et surtout la recette secrète de son fameux cheesecake, vont bouleverser sa vie. En en apprenant plus sur le passé de Marie, c'est également sur elle-même que Rona va découvrir et comprendre de choses. Avec les différents passages de l'histoire datés, l'évocation de lieux, d'événements et de personnes qui ont existé et/ou existent encore, le récit s'encre dans une certaine réalité, rendant la frontière entre le vrai et le faux ténue. Heureusement, l'auteur a eu la merveilleuse idée de nous expliquer tout ça dans sa postface ; on sent qu'elle n'a pas voulu faire n'importe quoi avec l'Histoire et qu'elle a mené un vrai travail de recherches pour donner quelque chose qui colle au plus proche de la réalité, donnant ainsi une certaine authenticité à son récit.

    Ce livre a été un véritable coup de cœur pour moi. Une histoire douce, pleine de sagesse et de bienveillance. J'ai vraiment pris mon temps pour le lire : il se déguste comme une friandise et procure les mêmes sensations de bien-être (les calories en moins !) Je le recommande à tous ceux qui veulent une lecture toute douce, qui promet de vous faire passer un bon moment et de vous faire sentir merveilleusement bien .

note

A savourer

ImprimerE-mail