LES ENFANTS DE CALLIOPE

 

Cyane

 

livre

Je le regarde s’envoler, ébahie et fascinée, puis j’observe autour de moi. La nuit est en train de tomber, et je vois la foule prendre peu à peu possession de la place.

 

Anticipation

Adolescent     Adulte

 

   On m’a dit qu’à dix-sept ans, on avait la vie devant soi… alors pourquoi ai-je l’impression de passer à côté de la mienne ? J’ai beau essayer, je n’arrive pas à trouver mon chemin. Je ne me sens pas jeune, mais en avance ; je ne me sens pas libre, mais étrangère ; je ne sens pas que tout m’appartient, car rien ici ne me fait envie.

   Je sais bien qu’au fond je ne suis pas encore mûre, que mes souhaits sont égoïstes, et que j’avance sans me soucier de l’avenir… Mais n’est-ce pas ainsi que ce monde fonctionne ?

Critique par Laura R.

 

    Je remercie Nats Éditions et le collectif Histoires de Romans pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

    Les Enfants de Calliope est un roman qui a su dès les premiers instants attirer mon attention par son titre particulier, mais aussi par un style d’écriture relativement fluide et agréable, au vocabulaire riche et maîtrisé. L’auteur parvient à retranscrire efficacement les pensées d’une adolescente, sans tomber dans une vision caricaturale, ce qui permet au lecteur de s’immerger aisément dans l’histoire. On regrettera cependant quelques faiblesses concernant la dynamique de certaines scènes, qui sans épuiser le lecteur, atténue parfois la tension de moments clefs. Les dialogues quant à eux sont tout à fait pertinents et nous guident dans le cheminement parfois complexe de ce roman, sans être cependant purement explicatifs. Les personnages s’expriment en accord avec leur âge et leur époque, rendant le ton très naturel. En définitive, ce roman se lit très bien, sans difficulté particulière, ni répétition, ce qui mérite d’être relevé.

    Néanmoins, si je n’ai que peu de critiques à faire concernant la forme, le fond n’est pas exempt de remarques qui m’ont poussé à avoir sur ce livre un avis mitigé. En effet, l’intrigue se joue ici sur deux fronts ; le lecteur est amené à suivre d’une part la vie de Juliette dans le présent, d’autre part son aventure et ses péripéties dans le futur. De cela né une première inégalité dans le texte, et notamment dans l’intérêt qu’il peut susciter, rendant le rythme trop hétéroclite et certains passages relativement lents. De plus, on adopte dans un premier temps le regard de deux personnages différents, à savoir l’héroïne Juliette et son oncle, instigateur des voyages dans le temps. Si ce choix participe irrévocablement à la richesse de l’histoire, il n’est pas à mon sens suffisamment explicité dans les premiers chapitres. Il est possible que la confusion planant sur le début de l’histoire permette de créer un effet de surprise, mais il y a le risque que le lecteur se sente un peu perdu, et de fait soit découragé par une telle approche. Cependant, une fois entré dans l’histoire, on est très vite captivé par ces voyages dans le temps et par l’envie de connaître la résolution de l’intrigue. Malgré ces problèmes de rythme, l’ensemble fait passer un agréable moment de lecture, notamment grâce à l’univers travaillé et on découvre ici un futur entre technologie fantastiques et idéologie grinçante, qui nous plonge dans un mélange de fascination et d’indignation que retranscrit très bien le texte. Les personnages, très fouillés, s’adaptent bien à ce monde complexe et l’on sort avec plaisir des carcans habituels pour découvrir une histoire très intéressante. À travers ce roman, l’auteur nous parle donc du futur, mais d’une façon qui nous pousse naturellement à nous questionner sur l’évolution des mœurs, de la pensée, notamment aux travers des thèmes de l’eugénisme, mais aussi de la recherche de la perfection au détriment de l’humanité. Malgré tout, le ton sait rester léger, agréable, ce qui n’handicape pas la progression de l’histoire et ne nuit pas au divertissement. Enfin, le dernier point fort de ce récit est sans nul doute dans l’ambiance si particulière qui en émane, nous habitant encore après avoir achevé la dernière page.

    En définitive, ce roman léger parvient à faire voyager son lecteur. Ainsi, malgré un rythme parfois trop irrégulier, je recommande sincèrement Les Enfants de Calliope pour son intelligence. Un roman dont j’ai apprécié la lecture.

note

Original

Imprimer E-mail