L'ENFER DES ANGES

 

Élodie Costet

 

livre

Les célestes sont des êtres purs, car ils ressentent les émotions à un degré différent du notre. N'étant pas sur le même plan astral, leur enveloppe corporelle, aussi charnelle soit-elle à nos yeux, n'est pas aussi matérielle que notre corps. De ce fait, ces bouleversements psychiques que nous percevons tous leur seraient bien inutiles... Ces mêmes émotions ne nous font-elles pas ressentir tout le poids du monde sur nos épaules ?

 

Romance    Fantastique

Adolescent

 

   Après avoir délibérément abandonné un de ses protégés, l'ange Gabriel est condamné par les Archanges à se racheter lors d´une mission de la dernière chance : sauver Anna, dont les 7 Déchus ont fait leur cible. Secondé par sa sœur, la chérubine Zéléniah, et le très ésotérique Danny, Gabriel découvre le monde à travers le corps d'un humain et tente par tous les moyens de sauver sa nouvelle protégée ainsi que son statut d'ange.

   Mais la tâche s´annonce ardue, d'autant plus qu'Anna se montre réceptive aux tentations des Déchus…

Critique par Zélie B.

 

    J'ai reçu ce livre de Nats Editions que je remercie. Reçu en même temps que La Légende d'Ercilia de Christine Rato, L’enfer de l’ange était vraiment celui qui me faisait le plus envie. Je n’ai pas cherché à en savoir plus sur l’ouvrage et je me suis vite plongée dans ma lecture.

    Le prologue m’a assez surprise car il se présente comme un cours théorique sur les anges, montrant les connaissances d’Elodie Costet sur le sujet. C’est donc une agréable surprise, d'autant que ce genre d'information riche reste constant tout le long du roman. Gros bémol cependant, en contrepartie, j’ai trouvé le style d'écriture vraiment plate, trop scolaire et même impersonnel. On n’y retrouve pas ce petit quelque chose propre à l'âme de l’auteur. Et c’est vraiment dommage, car l’histoire, elle, vaut vraiment le coup ! Si nous suivons principalement Gabriel – le fameux ange tombé du ciel – et Anna, les points de vue ne sont pas fixes, passant d'un personnage à l'autre, ce qui donne un charme plus volatil aux différents narrateurs. J’aime beaucoup ce genre de choix, d'autant plus qu'ici il est très pertinent et permet de rapprocher le lecteur des personnages.

    Mais regardons plus du côté de l'histoire. J’ai eu beaucoup de difficultés à me faire au prénom de Gabriel, car selon la mythologie biblique, il y a l’Archange Gabriel et non pas l’Ange. Or, dans ce roman, il y a les deux, ce qui peut demander à faire le point de temps en temps, l'explication n'arrivant qu'en fin de roman. Dommage. J’ai apprécié le caractère extrêmement naïf ainsi qu’extrêmement humain de Gabriel. Certaines situations prêtent à rire, tandis que d’autres nous donnent envie de secouer le garçon ! Mais à côté de cela, les clichés sont très utilisés, principalement pour Daniel, le meilleur ami gay d’Anna, très stéréotypé mais personnage également très touchant. Mais il est une chose qui est particulièrement appréciable : l'absence de prise de position sur le caractère biblique du roman, l'auteur utilisant ce sujet comme support. Malheureusement, le dénouement est à mon gout trop rapide, voir même trop facile et s’ouvre sur une possibilité de suite sans pour autant actionner un besoin d’en savoir plus. Un excipit qui me convient parfaitement en fin ouverte.

    Bref, une bonne lecture de manière générale, malgré quelques défauts dans la forme. Un roman que je conseillerai à un public adolescent à qui il plaira sûrement.

note

Intuitif

ImprimerE-mail