CŒUR DE JADE, LAME DU DRAGON

 

Kristoff Valla

  •  

    LE SECRET DES MASQUES

     

    livre

    Il se dégageait d'elle une impression de grâce, la souplesse d'une danseuse, le charme d'une courtisane.

     

    Historico-fantastique    Wuxia

    Adolescent    Tout public

     

    Il y a plus de 2.200 ans, en Chine...

    Pour venger sa famille, Su Yi, une jeune villageoise, lie un pacte avec le dragon Dao Long. Elle devient Cœur de Jade, justicière implacable.

    Des années plus tard, face à une menace ancestrale à laquelle elle semble liée, la guerrière sort de sa solitude et renoue avec d’anciens compagnons. Contre la secte des Masques, elle joue son destin, et son âme...

    Critique par Maud G.

     

        Couverture éclatante comme un coucher de soleil, titre imprimé en relief, tête de chapitre "orientale", Cœur de Jade est avant tout un livre à la conception d'une qualité époustouflante, véritable marque de fabrique des Éditions Nouvel Angle. Reçu, avec la magnifique plaquette illustrée du communiqué de presse, je remercie chaleureusement les éditions du Matagot-Nouvel Angle pour m'avoir m'avoir permis de découvrir ce roman de wuxia, genre littéraire mal connu et peu représenté qui a pourtant largement inspiré les wu xia pian avant de s'étendre plus largement dans de nombreux domaines.

        Le style de l'auteur est simple, agréable, très fluide et empreint d'une petite touche d'humour omniprésente qui donne un véritable caractère à l'écriture. Le rythme est d'une rare perfection et transporte véritablement le lecteur dans chaque scène et en ressent l'impact tant les variations de phrases, la ponctuation et les sonorités sont maîtrisées. Mais attention cependant à la dynamique pas toujours harmonieuse, à tendance retardatrice, qui a parvient à donner de la mollesse à certains passages merveilleusement rythmés. Les dialogues restent très efficaces dans l'ensemble, même si quelques-uns, un peu maladroits, auraient mérité de ne pas figurer dans le livre pour ne pas casser la progression de certaines prises de paroles. L'utilisation maîtrisée d'un vocabulaire d'origine chinoise renforce l'immersion du lecteur dans ce récit qui, au début, se verra un peu perdu et demandera de consulter le lexique en fin de livre, avant que ces termes ne lui deviennent finalement familiers. De plus, la fin du roman est enrichie d'un "carnet de voyage" illustré et très bien renseigné sur l'univers du roman.

        Concernant l'histoire, le lecteur est plongé dans la Chine antique de 236 avant J.C, en pleine période Zhàn guó, à travers des décors multiples aux descriptions très représentatives et un univers riche et passionnant qui a su mêler astucieusement Histoire, folklore et fiction fantastique dans une ambiance soutenue. Le récit est relativement original et présente une particularité quant à son déroulement puisque, contrairement à beaucoup de roman dans le genre, on ne suit pas le parcourt initiatique de l'héroïne. Au contraire, on découvrir une Cœur de Jade puissante, crainte, dont la renommée n'est plus à faire et qui, à travers sa quête avec ces compagnons, nous laisse entrapercevoir ses aventures passées. Aussi, certains lecteurs pourront être un peu perdus entre les souvenirs resurgissant, la multitude de personnages et les noms parfois difficiles à retenir. Les personnages, nombreux, sont très bien développés avec un caractère, une psychologie et un physique bien définis qui font l'une des richesses du roman. Mais là où les personnages secondaires sont tous plus intéressants et attachants les uns que les autres, le lecteur ne trouvera qu'une héroïne hermétique, protagoniste-réceptacle dont il ne parviendra que difficilement à s'attacher ou s'identifier ; et c'est dommage, car c'est un personnage plein de force et finalement touchant que l'on arrive à entrapercevoir dans de rares scènes.

        Conclusion, ce premier tome de la trilogie Cœur de Jade, Lame du Dragon plongera les lecteurs dans des aventures mystérieuses aux rebondissements tous plus prenants les uns que les autres. À découvrir.

    note

    entraînant

  •  

    LES BRUMES DES SOURCES JAUNES

     

    livre

    La surface du miroir opaque commença à s'animer. Le voile de nuages se dissipait à vive allure. Leurs reflets à tous deux apparurent. Et ils virent.

     

    Historico-fantastique    Wuxia

    Adolescent    Tout public

     

    Il y a plus de 2.200 ans, en Chine...

    Tandis que les royaumes se déchirent, Coeur de Jade, Xian, Trois Vérités et l'impétueuse Lune de Sang luttent contre la secte des Masques.

    Pour empêcher la résurgence du démon Shiryu, ils doivent aller là où aucun vivant n'est autorisé à pénétrer. Ils doivent traverser les royaumes des morts, affronter les périls des Sources jaunes... et espérer en réchapper.

    Critique par Maud G.

     

        Second volet de la trilogie Cœur de Jade, Lame du Dragon, Nouvel Angle nous épate une nouvelle fois par la beauté de ses publications avec, cette fois-ci, une couverture glaciale et couleur nuit, qui nous laisse entrevoir l'orientation du récit.

        On retrouve cette plume fluide et agréable qui nous avait déjà transportés, avec cette fois-ci un ton plus grave faisant disparaître une partie de l'humour qui participait beaucoup au caractère de l'écriture... dommage. Et si le rythme a perdu en maîtrise et en intensité depuis le premier volet, la dynamique, par contre, a su se recaler sur les différentes scènes. Aussi, l'impression de mollesse qui régnait dans certains passages rythmés se retrouve, non plus dans l'action pure, mais dans les composantes de leur écriture. On perçoit vraiment ce deuxième tome comme un intermède, un entre-deux venant combler l'intrigue principale. Les dialogues sont efficaces et le vocabulaire d'origine chinoise déjà découvert dans Le Secret des Masques est devenu véritablement familier au lecteur. Enfin, on retrouve le carnet de voyage de fin de roman, toujours aussi bien illustré et richement renseigné.

        L'histoire reprend, là où la fin de l'intrigue du premier tome nous avait laissé, avec, cette fois, un récit bien plus sombre et au ton plus grave que son prédécesseur, d'autant plus que le fantastique et l'ésotérisme est omniprésent et prime sur le côté historique et aventure traditionnelle. Le folklore chinois est toujours très présent et se concentre plus particulièrement sur le royaume de l'Enfer de la mythologie chinoise et de ses dix tribunaux, que l'auteur décrit et explique avec maîtrise, autant dans la narration que dans les décors, sans pour autant entrer dans tous ces détails qui ne colleraient plus avec le déroulement de l'intrigue. Je voudrais souligner toutefois un anachronisme (peut-être volontaire ?) quant au terme utilisé pour qualifier l'Enfer : en effet, au lieu du Di Yu, qui est véritablement le Royaume des Morts, l'auteur parle de Fengdu, qui est la très célèbre cité des fantômes bâtie à partir du IIIe siècle pour matérialiser la porte du Di Yu, soit près de quarte-cents ans après l'époque à laquelle se déroule l'histoire. Pour ce qui touche aux personnages, il est intéressant de voir comme l'orientation du livre influe sur leur rôle au cours de l'histoire. Aussi Xian, catapulté au premier plan, a perdu une grande partie de son caractère léger et de son humour pour plus de froidure, tandis que Cœur de Jade, au contraire, a gagné en humanité et en sympathie. De plus, les personnages secondaires, aussi bien les anciens que les nouveaux, ajoutent beaucoup de caractère à l'histoire et par la richesse de leur psychologie, voire le mystère que certains d'entre eux suscitent. Enfin, c'est avec surprise et énormément de plaisir que le lecteur pourra découvrir, à la suite des annexes, une petite nouvelle bonus totalement inattendue.

        En bref, ce second tome ravira les lecteurs qui s'étaient laissé emporter par le premier. Et s'il est dommage que les explications aient pris un peu le dessus sur l'action, on achève ce très bon livre avec le désir de découvrir rapidement la suite.

    note

    prenant

  •  

    L’ÉCLIPSE DES NEUF LUNES

     

    livre

    La surface du miroir opaque commença à s'animer. Le voile de nuages se dissipait à vive allure. Leurs reflets à tous deux apparurent. Et ils virent.

     

    Historico-fantastique    Wuxia

    Adolescent    Tout public

     

    Il y a plus de 2.200 ans, en Chine...

    La libération du démon Shiryu est désormais imminente. Est-ce la fin du temps des hommes, enlisés dans leurs rivalités et leurs intrigues de pouvoir ?

    Portée par la puissance de Dao Long, Coeur de Jade pourra-t-elle empêcher l'inéluctable ? Et surtout, quel sera le choix du clan des Neuf Lunes, ultime rempart face aux forces maléfiques, dont la reine nourrit d'inquiétantes et secrètes ambitions ?

    Critique par Maud G.

     

        Avec L'éclipse des neuf lunes, dernier tome de la trilogie Cœur de Jade, Lame du Dragon, Kristoff Valla clôt définitivement cette très bonne série wuxia.

        Après deux tomes ayant conservé une justesse et une fluidité de style, il était normal que l'on retrouve cette plume agréable qui nous plait tant dans Cœur de Jade, et si le deuxième tome nous paraissait grave, ce dernier volet nous plonge dans une écriture sans cesse sous tension. Le rythme a retrouvé cette tenue qu'on reprochait à son prédécesseur et la dynamique décolle pour nous entraîner toujours encore plus, toujours plus intensément, sans retomber. On reprochait de la mollesse aux Brumes des sources jaunes ? Ce n'est plus le cas pour L'éclipse des neuf lunes qui tiendra le lecteur sans lui laisser le moindre répit. Les dialogues sont efficaces et le vocabulaire asiatique est devenu véritablement comme naturel... On n'y fait plus attention tant il s'intègre au récit. Et comme toujours, quel plaisir de retrouver le carnet de voyage suivit des annexes autours de l'univers du roman... On sent que cela nous manquera.

        Le lecteur reprend donc à la fin du deuxième tome pour nous propulser directement dans une intrigue finale et un dénouement incroyablement long, mais mené avec une telle maîtrise que chaque paragraphe est une révélation qui fait mouche ! On perd cette part de fantastique qui était bien présente précédemment, l'ésotérisme demeure, mais c'est ici la principalement d'aventure, d'action, propre à la wuxia qui prend le dessus. Le folklore chinois reste présent et se mêle aux composantes historique pour le faire ce côtoyer au récit purement fictif. Chaque scène et minutée au mot près, chaque action rebondit sur une autre, qui rebondit sur une autre etc. pour former une explosion d'actions qui nous ferait tourner la tête... Mais à aucun moment le lecteur ne se perd ! On retrouve nos héros et les autres personnages que l'on avait découvert au cours du cycle, on retrouve ces personnalités riches, développées, mais surtout on se rend compte de tout ce que l'auteur gardait pour ce final ! Les masque tombe, les faux semblants se dissipent, les rôles et destins se dessinent ! Et c'est ici Lune de Sang - surtout -, et d'autres membres de son clan qui nous surprendrons le plus. L'univers nous charme toujours, pourtant on remarquera que l'auteur les a volontairement minimisé dans ce tome pour vraiment se concentrer sur l'action... Bref, on va de surprises en surprises, de tension en tension, de suspens en suspens... pour énormément de plaisir... Et cette fin ! Quelle fin ! Sans compter la nouvelle en annexe qui nous donnerait envie d'en avoir plus.

        En bref, un tome final excellent qui termine en beauté cette très bonne saga de wuxia ! Et s'il l'on regrettera que ce soit fini, on sait, au fond de nous, que tout n'est pas fini ! À lire !

    note

    un récit sous tension

ImprimerE-mail