LES AVENTURES D'ALIETTE RENOIR

LA SECTE D'ABBADON

 

Cécilia Correia

 

aliette renoir 1 celine correia

Toute la nuit durant, notre étreinte fut passionnée et nous nous endormîmes épuisés au petit matin, alors que mes pensées bifurquaient à nouveau vers ce qui aurait pu causer ma mort.

 

Fantastique    Enquête    Romance

Adolescent    Adulte

 

    En arrivant à Paname, les Allemands s'étaient rendu compte qu'une menace plus dangereuse qu'eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j'avais dû zigouiller des rongeurs et encore... j'en avais horreur.

    Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu'importe l'espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l'honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j'avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire.

Critique par Maud G.

 

J'ai découvert le premier tome des Aventures d'Aliette Renoir suite au partenariat entre Rebelle édition et Histoires de Romans. Bien que très regardante quand il s'agit de roman mettant en scène des vampires, le résumé semblait annoncer un récit léger dans un contexte intéressant, aussi me suis-je lancée.

   Le style d'écriture de Cécilia Correia est vraiment très simple - parfois un peu trop - mais l'auteur y met une telle énergie et emploie le langage courant et familier avec une telle vivacité que la lecture en est des plus agréables. La dynamique est très bien menée, le choix de la narration à la première personne n'y étant pas étrangère et donnant beaucoup de caractères au texte, mais le rythme a souvent du mal à trouver sa place et montre quelques maladresses de placement qui ne gâchent cependant jamais la fluidité du texte. Le vocabulaire est très diversifié, mais on retrouve quelques répétitions de structures qui donnent parfois l'impression de se retrouver dans les mêmes situations, alors que ce n'est pas le cas. Les dialogues sont assez nombreux, et bien que parfois assez superflus, ils sont très caractéristiques des personnages et apportent une bonne dose d'humour supplémentaire. À noter, qu'il est assez intéressant que l'aspect psycholinguistique ait été respecté et donc que certaines expressions aient été conservées dans leur langue, particulièrement dans le cas de Lawrence, l'Américain, car cela traduit parfaitement les liens qui unissent l'émotion au langage et donc le retour naturel - inconscient - vers la langue maternelle.

   L'histoire commence et nombreux lecteurs penseront se trouver devant un énième roman de vampire comme on en croise bien trop souvent. Mais très rapidement, on comprend que l'on est bien loin de ce type de littératures bas de gamme hyper-commerciale, car ce premier tome des Aventures d'Aliette Renoir est doté d'une intrigue - certes simpliste, il faut le reconnaître -, bien menée, qui tient la route et mêle intelligemment fantastique, enquête et romance avec goût. Les personnages sont bien travaillés et exploités avec soin, l'auteur ne s'attardant pas sur des descriptions à rallonge pour mieux se concentrer sur des détails précis nous permettant de parfaitement nous les représenter, de les apprécier, tout en nous laissant une part de liberté. Par contre, le côté romance reste d'une prévisibilité affolante et le ballet à trois, - tellement à la mode et tellement stéréotypé des livres pour adolescents -, est des plus rédhibitoires... Les passages de ces situations m'ont personnellement lassée au plus haut point. Aliette, l'héroïne, est le genre de personnage féminins comme on aimerait en croiser plus souvent. Elle apporte au roman tellement de fraicheur, de peps et d'humour qu'il est impossible de ne pas la trouver attachante. Malgré quelques tensions durant le récit, l'ambiance générale est globalement légère ; l'auteur ne se prend pas au sérieux... Et c'est ça le point fort de ce livre ! Offrir aux lecteurs une histoire frivole et sans prise de tête qui sait se faire prenante et réfléchie. La vision des vampires, de leur hiérarchie et de leurs particularités est intéressante et relativement originale, offrant parfois des situations comiques très sympathiques. Juste, l'enquête à tendance à trop tourner en rond avant de finalement rebondir vers de nouveaux indices, nouvelles hypothèses et révélations, mais il faut dire que le dénouement final est des plus surprenants dans une histoire où nombreuses scènes étaient des plus prévisibles et clichées. Le lecteur restera cependant assez sur sa faim vis-à-vis de l'environnement dans lequel évoluent les personnages, car si les lieux sont parfaitement annoncés et expliqués, les décors sont finalement très flous, ce qui enlève un peu de beauté aux lieux... un peu dommage. Néanmoins, la période historique choisie qu'est la France sous l'occupation allemande durant la Seconde Guerre Mondiale colle à merveille au récit, lui apportant une touche d'originalité des plus appréciables. Enfin, je tiens à souligner que l'auteur maîtrise une chose très difficile : écrire des scènes érotiques ! Toujours bien placées dans le récit, juste dosées comme il faut pour faire de ces moments peu nombreux des passages qui marquent le lecteur, tout en subtilité et en délicatesse : un vrai petit plaisir.

   Les Aventures d'Aliette Renoir est ce que j'appellerais de l'excellente parodie de tous ces mauvais romans commerciaux. Oui, c'est vraiment un bon roman qui exploite les clichés avec intelligence et détourne les codes de façon maîtrisée. Le paysage de la littérature fantastique sur les vampires, pour adolescents et adultes, ne peut que remercier Cécilia Correia d'avoir fait fleurir ce début de saga légère, drôle et prometteuse au milieu de ces vilains terrains vagues littéraires. Un livre qui saura vous donner le sourire et vous captiver toujours au bon moment. Bref, une lecture légère et plaisante.

note

très frais

ImprimerE-mail